10/12/15

La Marseillaise - Michel Boissier

Carton plein pour Delphine Thellier aux ATypiques à Alès

L'AMI MONTAIGNE

Les dernier rendez-vous des Atypiques proposait un spectacle de Delphine Thellier disant des extraits des Essais de Montaigne. Une salle comble, de l’enthousiasme, par quelle magie cela est-il possible ? d’abord, il s’agit de Montaigne, l’amoureux de la sagesse, de la tolérance, de la volupté, l’amoureux de la vie. L’un des fondateurs de l’humanisme contemporain. Un philosophe à hauteur d’homme, populaire comme il est des chanteurs populaires. Delphine Thellier a traduit son texte en un français de notre époque, gardant cependant un léger parfum de XVIème siècle. Il est limpide et d’une actualité étonnante. Il nous parle d’amitié, du plaisir, de l’oisiveté et du voyage, des sauvages et du doute, de la vérité et des religions, de la mort et de la vie ; il nous parle de nous. Et puis, la comédienne, seule en scène, sans décor, accompagnée en fond sonore d’un gazouillis d’oiseau, captive le public comme par magie. Gracile et souriante, elle est loin d’incarner le Montaigne que l’on pourrait se représenter au fond de son manoir ; mais ses paroles simples, dites d’une vois tranquille et persuasive, donnent l’impression saisissante que par-delà les siècles c’est l’esprit même, jeune, alerte et séduisant du vieux philosophe qui vient à nous, tout sourire, sous les traits de cette aimable, douce et amicale jeune femme.