12/06/13

La Montagne - Saussol Lauriane

Avec L’enracinement de Delphine Thellier, le théâtre des Trois-Raisins promet une nouvelle fois, cette semaine, une parole forte !
Une parole forte selon Thellier

Adapté du grand ouvrage de la philosophe Simone Weil, le spectacle L'enracinement incarne la voix et la pensée de celle qui, au fil des pages de sa vie, a posé les conditions d'une civilisation nouvelle. Un témoignage d'amour à savourer jusqu'au 16 juin.

Dans l'antre vital et inspiré du Théâtre des Trois-Raisins, Delphine Thellier délivre un texte inédit sur le sens de la vie. L'enracinement révèle selon elle « une réflexion essentielle pour le monde d'aujourd'hui, enclin au déchaînement des forces aveugles et au désarroi. »

Suite à un travail d'adaptation de cinq années, l'actrice, diplômée du conservatoire de Paris, résume sur scène la quintessence de la pensée de Simone Weil. Jusqu'au soir de sa courte vie en 1943, cette intellectuelle militante, agrégée de philosophie et disciple d'Alain, n'aura de cesse de se placer du côté des faibles et des opprimés. Auprès d'eux, la jeune femme goûtera au labeur ouvrier dans les usines Renault avant de s'engager et de combattre dans le camp anarchiste en Espagne puis de rejoindre les bureaux de la France combattante à Londres.

Pensée si forte et complexe

« Il m'était nécessaire aujourd'hui de donner au public un témoignage de cette vie ardente mise tout entière au service des autres. » livre Delphine Thellier. Sur fond de guerre et d'une horreur portée jusqu'à l'indicible, Simone Weil modèle dans le sensible un véritable projet de civilisation. Elle prône l'enracinement, les attaches, comme salut du peuple. Ses textes pétris de spiritualité travaillent l'âme en délicatesse et s'adressent à tous, quelles que soient les convictions de chacun. Delphine Thellier, habitée, rend hommage, pendant près d'une heure, à cette philosophe en résistance. Sur les planches, la scénographie subtile et dépouillée s'habille de lumières et de musique. Les Suites pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach accompagnent la douce voix de Simone Weil. Cette rencontre intense éclaire la présence et le jeu admirable de Delphine Thellier.

« Au bout de cinq ans, j'ai digéré et intégré totalement la pensée si forte et complexe de cette femme », confie l'actrice. Et c'est un message étincelant de fraternité, d'espoir et de tendresse humaine qu'elle porte à notre connaissance jusqu'au 15 juin à 20 h 30 et le 16 juin à 16 heures.