08/12/16
RegArts - Luana Kim

Nous voilà deux soirs de suite à l'Essaïon pour assister à deux seule-en-scène d’une même comédienne, spectacles qui se suivent, certes, mais ne se ressemblent pas, se complétant habilement.

Tout d'abord Une heure avec Montaigne, des extraits choisis très "à propos" et partiellement "traduits" des célèbres et humainement, philosophiquement, profondément marquants Essais, toujours aussi d’actualité depuis le XVIème siècle. La mort, le renard, le cheval, le ver et la fourmi, les cannibales et nous… la Nature, le monde, les coutumes des hommes. L’humour est au rendez-vous sur fond de gazouillis d'oiseaux, il ne peut en découler qu’une plaisante incitation à l’introspection.

Puis Candide et sa douce fraîcheur conciliante, admirable avant toute chose, son innocent optimisme à toute épreuve, ses aventures et ses mésaventures qu’il vit comme un questionnement éducatif sous forme d’acceptation instructive d’une supposée fatalité de la vie. C’est bien Voltaire le facétieux dans toute sa splendeur, qui emploie sa philosophie déroutante pour nous emmener sur des chemins de traverse, à repenser nos mœurs, nos Eldorados, notre quotidien, le bien, le mal.

Delphine Thellier accomplit une vraie prouesse avec ces deux spectacles dont elle signe également l’adaptation, belle double performance esthétiquement et intellectuellement stimulante. Elle est subjuguante, rayonnante, souriante, sans faille. Elle fait preuve de maîtrise et efficacité, douceur et ténacité, aussi bien en porte-voix convaincant de Montaigne qu’en Candide dansant, désarmant et diablement féminin, réellement impressionnante par la fluidité et le rythme très soutenu de sa verve. Deux fois une heure de textes riches et chargés, sans fautes et sans perdre les nuances, le tout avec un zeste d’humour, il faut le faire quand même ! Espiègle, vive, elle est fée, mime, petit page et danseuse à la fois. Souple, sensible et pénétrante, elle nous hypnotise avec grâce et souplesse, pour finalement parfaitement atteindre son objectif : nous donner la recette pour mieux cultiver notre jardin et l’urgente envie de nous replonger dans Montaigne et Voltaire…